Mobilisation des connaissances

Le RCE s’est engagé à rehausser la pertinence, l’utilisation et l’application des connaissances scientifiques aux fins des prises de décisions relatives à l’eau au Canada. Nous réalisons cela grâce à la mobilisation des connaissances, une démarche qui est au cœur même de la vision du RCE et qui fait partie intégrante de tout ce que nous réalisons.

Au RCE, la mobilisation des connaissances repose sur la collaboration des chercheurs et des utilisateurs (ceux qui utilisent la recherche à des fins décisionnelles) pendant tout le processus de recherche, en vue de s’assurer que les résultats sont pertinents au contexte décisionnel et qu’ils sont utilisés et mis en application de façon optimale. Nous accomplissons cela par le truchement de nos consortiums nationaux de recherche, ateliers et autres initiatives. 

  • « Il y a quelques années, j’ai montré un de mes articles publiés dans une revue scientifique à un collègue qui travaillait au gouvernement provincial et je lui ai demandé s’il pensait que cet article allait influencer le cycle d’élaboration des politiques. Il a ri et m’a répondu que non, parce que les décideurs à un échelon supérieur ne lisent tout simplement pas ce genre de publication. Ç’a été tout un choc pour moi! Depuis ce temps-là, je m’efforce toujours de tenter d’influencer les politiques et la pratique de façon plus directe, et ça ne se fait pas seulement avec des articles scientifiques. » 
    Rob de Loë, chercheur financé par le RCE

  • « Je pense que la recherche n’a pas d’incidences si on n’y intègre pas l’aspect de mobilisation des connaissances. De sujet intéressant et stimulant sur le plan universitaire, ma recherche est devenue source de répercussions importantes. Dans mon cas, ça ne m’a apporté que du bon. Ça m’a permis d’améliorer ma capacité d’obtention de financement et ma facilité à trouver des partenaires. C’est aussi une excellente façon de dénicher des étudiants de très haut niveau. Alors, n’hésitez pas! Assurez-vous que votre recherche a des applications pratiques dès maintenant. » 
    Khosrow Farahbakhsh, chercheur financé par le RCE

  • « La mobilisation des connaissances est extrêmement positive, car on a le sentiment de contribuer à changer le monde. On peut voir que son travail est réellement mis en application, tandis que dans bien des cas, on publie des articles dans des revues scientifiques, mais il ne se passe jamais rien. Mon travail est vraiment devenu plus excitant et celui de mes étudiants aussi, parce qu’ils sont nombreux à vouloir accomplir quelque chose; à vouloir changer le monde! » 
    Hans Schreier, chercheur financé par le RCE

Pour plus d’information sur la mobilisation des connaissances et les avantages de s’engager dans cette voie, consultez la foire aux questions. 

Qu’est-ce que la mobilisation des connaissances?

La mobilisation des connaissances est un processus qui facilite la prise de décision éclairée par la recherche. Au RCE, la mobilisation des connaissances repose sur la compréhension des besoins en matière décisionnelle des utilisateurs finaux et sur le soutien offert aux chercheurs pour répondre à ces besoins.

Lorsqu’il s’agit de décisions complexes en matière de gestion de l’eau, le RCE a constaté qu’il est essentiel de faire participer les utilisateurs finaux à toutes les étapes de la recherche si l’on veut s’assurer que cette recherche soit bien orientée pour éclairer la prise de décision.

Au cours des dernières années, les chercheurs et utilisateurs ont été nombreux à éprouver de la frustration quant aux limites de la communication des résultats de recherche aux utilisateurs une fois les projets terminés. De plus en plus, ils constatent qu’une participation active des utilisateurs pendant toute la durée du projet – de la conception de la question de recherche et du plan de projet, jusqu’à la réalisation de la recherche et l’interprétation des résultats – est la seule façon d’assurer que les connaissances issues de cette recherche puissent servir aux utilisateurs. 

Pour quelle raison la mobilisation des connaissances est-elle nécessaire? 

La mobilisation des connaissances est nécessaire pour renseigner la pratique et les politiques. Bien qu’il soit tentant de croire qu’une recherche efficace va éventuellement aboutir entre les mains de ceux qui en ont besoin pour rendre des décisions informées, de nombreux obstacles peuvent empêcher cela de se produire. En voici quelques exemples :

  • Les utilisateurs travaillent souvent dans des organismes qui n’ont pas accès à un large éventail de publications universitaires et d’autres ressources.
  • Les utilisateurs peuvent ne pas avoir les compétences techniques pour effectuer une recherche efficace et appliquer les connaissances de recherche pertinentes.
  • Malgré tous les efforts des chercheurs, les résultats de recherche sont souvent présentés dans un langage scientifique qui fait en sorte que les utilisateurs ont de la difficulté à interpréter et utiliser ces connaissances.
  • La recherche qui est conçue avec son application finale en tête, mais sans une participation suffisante des utilisateurs, peut ne pas parvenir à répondre adéquatement à leurs besoins en matière décisionnelle.
  • Le degré d’application des connaissances de recherche pertinentes par les utilisateurs peut dépendre en grande partie des politiques ou d’autres facteurs hors du contrôle de ces utilisateurs finaux.

« Il y a quelques années, j’ai montré un de mes articles publiés dans une revue scientifique à un collègue qui travaillait au gouvernement provincial et je lui ai demandé s’il pensait que cet article allait influencer le cycle d’élaboration des politiques. Il a ri et m’a répondu que non, parce que les décideurs à un échelon supérieur ne lisent tout simplement pas ce genre de publication. Ç’a été tout un choc pour moi! Depuis ce temps-là, je m’efforce toujours de tenter d’influencer les politiques et la pratique de façon plus directe, et ça ne se fait pas seulement avec des articles scientifiques. »
Rob de Loë, chercheur financé par le RCE

Par sa démarche de mobilisation des connaissances, le RCE vise à surmonter ces obstacles, pour veiller à ce que la recherche soit bien orientée afin d’éclairer la prise de décision. 

Quelle est la démarche du RCE en matière de mobilisation des connaissances?

Le RCE reconnaît que la mobilisation des connaissances peut se faire dans le cadre des programmes de recherche et des consortiums de recherche du RCE (voir les Initiatives) ainsi qu’au sein de projets de recherche individuels (voir le Répertoire des projets). 

Au niveau du consortium ou du programme de recherche

Nous réunissons des décideurs en gestion de l’eau pour discuter des enjeux nationaux et régionaux et cerner les besoins communs auxquels il est possible de répondre par le biais de la recherche (voir les Initiatives). Nous trouvons ensuite les meilleures équipes de recherche pour répondre aux besoins communs en matière décisionnelle, tout en veillant à ce que les utilisateurs finaux participent activement au processus de recherche.

Au niveau du projet de recherche

Le RCE encourage vivement les chercheurs à adopter le cadre de mobilisation des connaissances au sein de leurs propres projets (financés par le RCE ou autrement). Nous avons conçu à cet égard des outils pour assister les chercheurs qui souhaitent développer un plan de mobilisation des connaissances (à venir).

Qui participe à la mobilisation des connaissances?

Que la mobilisation des connaissances ait lieu au niveau du consortium ou du programme de recherche ou à l’échelon du projet de recherche, les chercheurs et les utilisateurs finaux collaborent à la conception et à la réalisation de la recherche, ainsi qu’au partage des connaissances acquises dans un intérêt commun. De plus, les étudiants exposés à la mobilisation des connaissances ont l’occasion unique d’être témoins de l’application de leur travail, une expérience qui peut s’avérer décisive dans leur carrière. 

Est-ce que tous les projets de recherche devraient inclure un aspect de mobilisation des connaissances?

Non. Le RCE reconnaît la valeur et l’importance fondamentale de la recherche inspirée par la curiosité. Toutefois, si vous voulez informer directement la pratique et les décisions politiques, la mobilisation des connaissances est la façon la plus efficace d’atteindre ce but. 

La mobilisation des connaissances vaut-elle l’effort consenti?

Le RCE reconnaît que la mobilisation des connaissances demande des efforts additionnels de la part des chercheurs. Voici quelques façons dont le RCE aide les chercheurs à minimiser les coûts et maximiser les bénéfices de l’engagement dans la mobilisation des connaissances : 

Coût :Identification des utilisateurs finaux.

Identifier et faire participer les bons utilisateurs peut se révéler difficile pour les chercheurs dont les réseaux professionnels ne s’étendent pas nécessairement jusqu’à la communauté des utilisateurs.

Soutien du RCE :

Au niveau du programme ou du consortium, le RCE identifie les utilisateurs pertinents et établit des liens avec eux. À l’échelon du projet de recherche, le RCE donne l’occasion aux chercheurs d’élargir leurs réseaux professionnels et d’attirer l’attention des utilisateurs. 

Coût : Temps et budget.

La mobilisation des connaissances nécessite du temps et un budget additionnel pour interagir avec les utilisateurs et élaborer des documents qui leur sont destinés. 

Soutien du RCE :

Au niveau du programme ou du consortium, le RCE convoque les utilisateurs et facilite leur participation active dans le processus de recherche. À l’échelon du projet de recherche, le RCE fournit du financement pour les rencontres avec les utilisateurs et offre conseils et financement pour l’élaboration de documents efficaces destinés aux utilisateurs.

Coût : Différences de culture entre chercheurs et utilisateurs.

Cela peut prendre du temps et des efforts pour surmonter les différences culturelles entre chercheurs et utilisateurs qui parlent des langages techniques différents, ont des priorités différentes et fonctionnent selon des échéanciers différents.

Soutien du RCE :

Le RCE comble ces fossés culturels en travaillant avec les utilisateurs pour cerner les besoins prioritaires pouvant bénéficier des connaissances générées par la recherche et que l’on peut aborder dans les délais requis dans le cadre d’un consortium. Le RCE traduit ensuite ces priorités en concours de recherche et invite la communauté des chercheurs à répondre aux priorités identifiées par les utilisateurs, en offrant du financement du RCE bonifié par celui des partenaires du consortium et des projets individuels.   

Coût : Manque de reconnaissance.

Le temps et les efforts consentis par les chercheurs aux initiatives de mobilisation des connaissances n’ont pas été reconnus ou récompensés dans le passé dans le cadre du système universitaire de titularisation et de promotion.

Soutien du RCE :

Nous constatons un changement graduel vers une reconnaissance accrue des efforts de mobilisation des connaissances par les chercheurs des universités canadiennes. Dans ce contexte, la démarche du RCE en matière de mobilisation des connaissances accroît les avantages des chercheurs qui souhaitent prendre le temps d’adopter un cadre de mobilisation des connaissances pour leurs propres projets. D’autres chercheurs bénéficieront de l’engagement dans la mobilisation des connaissances au niveau du programme ou du consortium de recherche, là où les coûts pour les chercheurs sont atténués grâce au rôle que joue le RCE pour réunir les utilisateurs et faciliter leur participation dans le processus de recherche.  

Coût : Lacunes dans les compétences.

Les compétences requises pour une mobilisation des connaissances efficace, notamment la rédaction en langage clair, des aptitudes en communication et en marketing, ne sont pas développées dans le contexte universitaire et une formation additionnelle peut se révéler nécessaire.

Soutien du RCE :

Au niveau du programme ou du consortium, le RCE facilite les discussions entre les principaux chercheurs et utilisateurs pour s’assurer d’une meilleure compréhension de la science et de sa pertinence pour la prise de décision. À l’échelon du projet de recherche, le RCE offre des conseils et du financement pour concevoir des documents efficaces destinés aux utilisateurs et organiser des ateliers pour les étudiants afin de promouvoir les compétences liées à la mobilisation des connaissances (voir Étudiants et jeunes professionnels).

Quels sont les avantages pour les chercheurs qui s’engagent dans la mobilisation des connaissances?

Les chercheurs du RCE ont pu récolter de nombreux bénéfices résultant de leur travail de mobilisation des connaissances, notamment :

  • Une capacité accrue à obtenir du financement de recherche.
  • La capacité d’attirer des étudiants de grande qualité qui recherchent de plus en plus des occasions de participer à des recherches qui ont des applications pratiques.
  • Un sentiment d’accomplissement personnel et de satisfaction sachant que leur recherche a directement renseigné la pratique et les décisions politiques.
  • Un sentiment d’accomplissement, sachant que leur recherche financée par l’État contribue directement au bien commun.

« Je pense que la recherche n’a pas d’incidences si on n’y intègre pas l’aspect de mobilisation des connaissances. De sujet intéressant et stimulant sur le plan universitaire, ma recherche est devenue source de répercussions importantes. Dans mon cas, ça ne m’a apporté que du bon. Ça m’a permis d’améliorer ma capacité d’obtention de financement et ma facilité à trouver des partenaires. C’est aussi une excellente façon de dénicher des étudiants de très haut niveau. Alors, n’hésitez pas! Assurez-vous que votre recherche a des applications pratiques dès maintenant. »
Khosrow Farahbakhsh, chercheur financé par le RCE

« La mobilisation des connaissances est extrêmement positive, car on a le sentiment de contribuer à changer le monde. On peut voir que son travail est réellement mis en application, tandis que dans bien des cas, on publie des articles dans des revues scientifiques, mais il ne se passe jamais rien. Mon travail est vraiment devenu plus excitant et celui de mes étudiants aussi, parce qu’ils sont nombreux à vouloir accomplir quelque chose; à vouloir changer le monde! »
Hans Schreier, chercheur financé par le RCE

 

Pour en savoir plus sur la mobilisation des connaissances veuillez communiquer avec :

Elizabeth Shantz
Agente de mobilisation des connaissances
Tél. : 519-888-4567, poste 31144
Courriel : eshantz@cwn-rce.ca