Approche par bassin pour la recharge de la nappe souterraine dans l’Okanagan : combler le fossé entre sciences et politiques

Diana Allen, professeure, Université Simon Fraser , 2005 - 2007
Enjeu

La région de l’Okanagan, l’une des plus sèches au Canada, connaît un développement rapide qui sollicite lourdement les ressources en eau, tant de surface que souterraines. Bien que l’exploitation des eaux de surface soit réglementée, celle des eaux souterraines n’est actuellement encadrée par aucune loi, d’où la probabilité d’effets à long terme néfastes sur l’activité sociale, économique et agricole au sein du bassin versant. Afin de fournir à tous les ordres de gouvernement les outils nécessaires pour mieux comprendre et gérer les eaux souterraines au sein du bassin versant, il est essentiel d’élargir les connaissances fondamentales sur ces ressources, leur exploitation et leur vulnérabilité. Ces connaissances font particulièrement défaut en ce qui a trait à la variabilité spatiale et à l’apport relatif des eaux provenant des hautes terres, des terrasses et du creux de la vallée à la recharge de la nappe souterraine. 

Projet

Le projet visait à améliorer les connaissances scientifiques quant à la variabilité et aux mécanismes liés à la recharge de la nappe souterraine, connaissances qui pourront par la suite être transférées aux parties prenantes au moyen d’outils de soutien aux décisions ciblés. Les chercheurs ont axé leurs activités sur le bassin de l’Okanagan, où ils ont réalisé quatre projets intégrés afin de répondre aux objectifs suivants :

  1. Caractériser la recharge directe de la nappe souterraine et définir les zones de vulnérabilité.
  2. Définir l’apport relatif de sources d’eau à la recharge de la nappe souterraine (hautes terres, terrasses et creux de la vallée).
  3. Définir les interactions entre les eaux de surface et les eaux souterraines au sein du bassin versant, et la contribution des eaux de surface à la recharge de la nappe souterraine.
  4. Dans le cadre de l’initiative PATHWAYS, transférer directement les connaissances appliquées aux décideurs par le biais d’un éventail d’outils logiciels et de méthodes d’évaluation de la nappe souterraine. PATHWAYS fait partie intégrante d’un vaste programme de Ressources naturelles Canada qui vise le développement de systèmes spatiaux de soutien aux décisions afin d’aider à promouvoir et de faciliter l’adoption et l’utilisation de l’information des sciences de la Terre plus directement dans la planification stratégique et l’élaboration des politiques.
Produits
  • Élaboration de stratégies de gestion de l’eau pour applications à l’échelle locale et du bassin versant : en collaboration avec un éventail de partenaires en planification des ressources en eau, les chercheurs ont utilisé une approche intégrée de la gestion de l’eau qui tient compte du rôle majeur des eaux souterraines dans le bassin versant de l’Okanagan.
  • Création d’un modèle conceptuel pour définir les interactions entre les eaux de surface et les eaux souterraines dans des captages représentatifs du bassin versant de l’Okanagan, afin d’aider à prévenir les effets sur l’écosystème dans des zones où les eaux de surface sont alimentées par la nappe souterraine.
  • Élaboration de méthodologies pour l’évaluation exhaustive de la recharge de la nappe souterraine dans une région étendue et complexe.
  • Création d’outils de soutien aux décisions pour améliorer la gestion des ressources en eau souterraine.
  • Création de prototypes de visualisation hydrogéologique. Développement d’interfaces de visualisation, de techniques, de facteurs d’utilisateurs, et de méthodes d’évaluation afin d’améliorer l’assise scientifique et de connaissances de la visualisation hydrogéologique.
  • Prototype d’interface de base pour la communication de concepts hydrologiques volumétriques en ligne
  • Prototype 3D pour la modélisation dynamique de l’écoulement des eaux souterraines sur l’ordinateur de bureau. Des tests d’interfaces de géovisualisation dans des conditions de laboratoire ont permis aux chercheurs de recueillir plus de données sur la performance utilisateur et de préciser les protocoles pour évaluer différents prototypes. 
Résultats
  • Avancées scientifiques au titre des connaissances sur la recharge de la nappe souterraine à l’échelle du bassin versant.
  • Prise de décisions éclairées fondée sur la création d’outils de soutien aux décisions pour une gestion plus efficace des ressources en eau souterraine.
  • Changements dans les pratiques, l’approche à l’échelle du bassin versant ayant fourni un contexte régional pour la planification.
  • Meilleure compréhension intégrée de facteurs influant sur la qualité de l’eau. Les résultats de l’étude sur la recharge directe ont contribué à la cartographie de la vulnérabilité de l’aquifère. Les cartes peuvent être utilisées pour évaluer la vulnérabilité potentielle d’aquifères à la contamination de surface. Elles sont adaptables  en fonction de questions spécifiques et les décideurs peuvent directement s’en servir à des fins d’aménagement du territoire et d’autres activités de gestion. 
Allen 288

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

Diana Allen, professeure, Université Simon Fraser
Nick Hedley, professeur titulaire, Université Simon Fraser
Stephen Grasby, scientifique, Ressources naturelles Canada
Adam Wei, professeur titulaire, Université de la Colombie-Britannique Okanagan
Jeff Curtis, professeur titulaire, Université de la Colombie-Britannique Okanagan
Murray Journeay, Ressources naturelles Canada
Shannon Denny, Ressources naturelles Canada
Craig Forster, professeur, University of Utah
Daron Abbey, hydrogéologue, Waterloo Hydrogeologic Inc.

Partenaires

Ressources naturelles Canada – Commission géologique du Canada
Ministère de la Protection l’eau, des terres et de l’air de la Colombie-Britannique
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Environnement Canada
Waterloo Hydrogeologic Inc.
Golder Associates Ltd.
Ministère des Services de santé de la Colombie-Britannique
Okanagan Basin Water Board