Développement d’outils d’application des connaissances afin de favoriser l’utilisation effective de technologies de traitement des eaux usées rurales par marais artificiels

Christopher Kinsley, Université de Guelph, 2012 - 2014
Enjeu

Les réglementations, récentes et de longue date, qui exigent le traitement et l’élimination des eaux usées des fermes laitières, des boues de fosses septiques et des eaux usées domestiques posent plusieurs défis. En vertu du Règlement de l’Ontario 267/03, pris en application de la Loi sur la gestion des éléments nutritifs et entré en vigueur le 1er janvier 2011, les producteurs laitiers sont tenus d’adopter des procédés de traitement et d’élimination des eaux usées qui ne portent pas atteinte à l’environnement. L’épandage des boues non épurées est interdit dans six provinces (Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Québec, Saskatchewan et Colombie-Britannique). L’Ontario entend l’éliminer progressivement, tandis que l’Alberta l’interdit dans certaines zones très vulnérables qu’elle a elle-même définies. Pour répondre à ces exigences, il faut concevoir de nouveaux procédés de traitement des boues. En matière de traitement des eaux usées domestiques, des technologies avancées sont nécessaires pour éliminer les nutriments transportés dans de nouvelles subdivisions d’aquifères vulnérables et dans les eaux de surface. L’utilisation de marais artificiels pour le traitement des eaux usées et des boues d’origine agricole et domestique a fait l’objet de plusieurs études.

Dans le prolongement de projets financés par le RCE, on a mis en place les premières technologies de traitement par marais artificiels à pleine échelle pour le traitement des boues et des eaux usées agricoles et des marais artificiels de démonstration pour le traitement des eaux usées domestiques. Ces premières expériences pratiques ont fait l’objet d’études de cas. Reste maintenant à concevoir des outils de diffusion des connaissances qui en permettront l’application à grande échelle.

Le présent projet s’appuie sur les projets suivants, réalisés antérieurement :

• Projet (2001-2004; Robert Gordon, Université Dalhousie) – Gestion des eaux usées rurales à petite échelle
• Projet (2008-2012; Rob Jamieson, Université Dalhousie) – Évaluation et gestion des risques environnementaux liés aux technologies Onsite

Ces projets portent sur la capacité de systèmes d’épuration par marais artificiels de traiter les eaux usées agricoles et domestiques et les boues afin de réduire les charges en pathogènes et en nutriments dans les eaux souterraines.

Projet

Le projet vise la création d’outils de diffusion des connaissances pertinents, utiles et accessibles afin d’aider les groupes d’utilisateurs finaux à recourir aux technologies de traitement des eaux usées par marais artificiels en réponse aux besoins suivants : traitement des effluents des fermes laitières, traitement des boues de fosses septiques et traitement avancé pour l’élimination des nutriments dans les eaux usées domestiques. L’équipe de recherche travaillera en partenariat avec les utilisateurs finaux, y compris les utilisateurs directs (transporteurs de boues, producteurs laitiers, ingénieurs concepteurs), ainsi que les décideurs et les organismes d’approbation de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse, afin de créer et de diffuser des vidéos, des fiches d’information et des manuels pour trois applications du traitement des eaux usées par marais artificiels : eaux usées domestiques, effluents des fermes laitières et boues de fosses septiques.

Produits

1) Production et mise en ligne de trois vidéos sur des procédés de traitement des eaux usées rurales par marais artificiels s’appliquant aux eaux usées domestiques, aux effluents des fermes laitières et aux boues de fosses septiques

2) Production de fiches d’information sur le traitement des boues par lits plantés de roseaux, des eaux usées domestiques et des effluents des fermes laitières, distribution par l’équipe de recherche et ses partenaires, et mise en ligne

3) Production et mise en ligne de manuels de conception de procédés de traitement des effluents des fermes laitières, des eaux usées domestiques et des boues par lits plantés de roseaux.

Résultats
  • Meilleures connaissances des technologies de traitement par marais artificiels des eaux usées domestiques, des boues et des eaux usées des fermes laitières. Ces connaissances seront utiles à trois groupes :
    • utilisateurs finaux (agriculteurs, propriétaires, transporteurs de boues, et municipalités rurales)
    • décideurs et organismes d’approbation (régies du bâtiment, ministères de l’Agriculture et ministères de l’Environnement)
    • ingénieurs concepteurs
  • Changements dans les pratiques, le perfectionnement des connaissances et leur diffusion encourageant l’adoption de ces technologies en réponse aux besoins liés au traitement et à l’élimination des eaux usées.
Kinsley-KA_288.jpg

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

Chris Kinsley, professeur, Université de Guelph
Rob Gordon, professeur, Université de Guelph
Rob Jamieson, professeur agrégé, Université Dalhousie
Anna Crolla, chercheuse, Université de Guelph

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario
Les Producteurs laitiers du Canada
Parcs Ontario
Ontario Onsite Wastewater Association
René Goulet Septic Tank Pumping
Agriculteurs : Adam Lawrence, John Hill, James Lamb
Office de protection de la nature de la vallée de la Rideau
Ministère de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse
Agriculture et Agroalimentaire Canada

RAPPORT

 

Kinsley FR Cover Image