Défis relatifs au transfert des connaissances pour les petits systèmes de traitement de l’eau

Graham Gagnon, professeur, Université Dalhousie
Enjeu

Dans bien des cas, l’eau potable des petites collectivités ne satisfait pas de façon constante aux Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada (RQEPC). Ces collectivités peuvent connaître des difficultés lors de l’entrée en vigueur de nouvelles politiques et normes relatives à l’eau en raison d’un manque de communication, de capacité, de connaissances et de formation des opérateurs. Il convient donc de cerner des stratégies rentables et réalisables capables d’aider à assurer un approvisionnement en eau potable de qualité aux habitants de petites collectivités.

L’objectif de ce projet, dirigé par Graham Gagnon, était de comprendre les lacunes dans l’acquisition des connaissances et l’adoption de recommandations pour les systèmes de petite taille (en particulier les lignes directrices concernant les acides haloacétiques et les règles de contrôle de la corrosion). Les chercheurs ont produit des données sur la façon dont les opérateurs de petits systèmes acquièrent de l’information, sur les réseaux qui permettent de partager ces informations et sur les personnes responsables des processus décisionnels liés à l’eau potable dans les collectivités. Un objectif secondaire était d’établir des liens et instaurer une communication entre des opérateurs de petits systèmes en vue de faciliter la création de réseaux régionaux. 

Projet

L’objectif de cette étude de recherche est de commencer à bâtir des réseaux régionaux comprenant des opérateurs de petits systèmes et des directeurs municipaux et de cerner les lacunes en matière de formation et les besoins de communication des opérateurs de petits systèmes. Ces lacunes vont des limites de la technologie de l’information à un manque de connaissances de base en mathématiques et en chimie de l’eau.

L’équipe de recherche a mené différentes entrevues avec des opérateurs de petits systèmes afin d’aborder, d’une part, les facteurs qui entravent le respect des normes et l’adoption des recommandations liées à la qualité de l’eau, et, d’autre part, les réseaux et les relations qui existent entre les opérateurs de petits systèmes. L’équipe a cerné les quatre grands obstacles suivants parmi les opérateurs de petits systèmes dans la région de l’Atlantique :

  • L’intégration des règles actuelles et émergentes en matière de qualité de l’eau peut être irréaliste ou très coûteuse pour les petits systèmes.
  • La formation et la certification des opérateurs peuvent être difficiles pour les opérateurs de petits systèmes dotés de capacités limitées (certains systèmes n’ont qu’un seul opérateur principal) et d’un budget restreint.
  • Le recrutement et la rétention d’opérateurs peuvent être difficiles pour les petits systèmes dans des régions reculées; il peut être difficile d’attirer de nouveaux opérateurs, et ces derniers, une fois formés, peuvent quitter la région.
  • Les relations communautaires peuvent être difficiles dans les petites collectivités puisque la population peut être méfiante à l’égard de l’eau du robinet, et les opérateurs peuvent manquer de ressources qui leur permettraient de changer cette perception.
Produits
  • L’équipe de recherche a publié un article bref sur les résultats de ce projet dans l’édition de l’hiver 2011 de Go with the Flow, le bulletin de l’Atlantic Canada Water and Wastewater Association (pages 8-9): http://www.acwwa.ca/pdfs/newsletters/66%20-%202011%20Winter.pdf.
  • Megan Kot, une membre du personnel hautement qualifié qui participait au projet, a offert une présentation sur les résultats du projet dans le cadre du 37e séminaire annuel des opérateurs de l’Alberta Water and Wastewater Operators Association : https://www.youtube.com/watch?v=5-9ICPEhaAc.
  • Les chercheurs ont créé des feuillets de renseignements et offert des ateliers pour le personnel de petits systèmes afin de partager l’information sur les défis recensés dans les entrevues avec les opérateurs de petits systèmes.
  • Finalement, les chercheurs ont publié, en 2011, un article sur les résultats de recherche dans la revue Health and Place (vol. 17, no 5).
Résultats
  • Le projet a permis de mieux comprendre les défis auxquels les opérateurs de petits systèmes font face en ce qui concerne l’adoption des recommandations relatives à la qualité de l’eau. Les chercheurs ont partagé ces résultats avec la communauté des opérateurs de petits systèmes, ce qui pourrait aider à l’élaboration de stratégies susceptibles d’accroître l’adoption de ces recommandations.
  • Ce projet a obtenu des fonds d’une subvention stratégique du CRSNG. Ce financement a contribué la création de réseaux entre les opérateurs de petits systèmes et l’équipe de recherche, ce qui a permis au projet d’avancer.
  • Finalement, l’expérience et la formation que l’équipe de recherche a acquises au cours du projet l’ont grandement aidée à mener des entrevues, à communiquer avec les opérateurs et à travailler avec un comité de révision déontologique.
Gagnon-KM_288.jpg

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

Graham Gagnon, professeur agrégé, Université Dalhousie
Pierre Bérubé, professeur adjoint, Université de la Colombie-Britannique
Susan Andrews, professeure agrégée, Université de Waterloo
Donald Mavinic, professeur, Université de la Colombie-Britannique
Margaret Walsh, professeure adjointe, Université Dalhousie

Partenaires

Santé Canada. Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI)
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Conseil de recherche de l’Alberta
Ministère de l’Environnement et du Travail, Nouvelle-Écosse
La Ville de Camrose (Alb.)
La Ville de Bridgewater (N.-É.)
La Ville de New Glasgow (N.-É.)
La Municipalité du comté de Colchester (N.-É.)
La Ville de Stellarton (N.-É.)