Gestion non conventionnelle des eaux usées : étude et analyse comparatives des pratiques de gestion des eaux résiduaires de la fracturation hydraulique dans quatre bassins en Amérique du Nord

Greg Goss, professeur, Université de l’Alberta, 2014 - 2015
Enjeu

L’industrie pétrolière et gazière a depuis longtemps recours à la fracturation hydraulique (hydrofracturation). Cependant, l’arrivée de nouvelles techniques de forage à l’horizontale a donné accès à de vastes réserves de pétrole et de gaz de schiste à la grandeur de l’Amérique du Nord, révolutionnant littéralement l’industrie du jour au lendemain. Un tel changement spectaculaire dans le rythme et l’ampleur des activités a donné lieu à une multiplication des préoccupations des intervenants, surtout en ce qui a trait à l’usage de l’eau, et à un éventail à première vue irréconciliable de renseignements à cet égard. Dans certains secteurs, les responsables des opérations et de la réglementation sont devenus de plus en plus inquiets quant à leur « permis social » de fonctionner (PSF), c’est-à-dire le degré d’acceptation ou de consentement des collectivités et des intervenants locaux. Pour aborder ce contexte ambigu, il importe d’effectuer une étude comparative des politiques et des pratiques en matière d’hydrofracturation pour démontrer les différents facteurs qui régissent l’utilisation de l’eau dans l’industrie. 

Projet

L’équipe de recherche effectuera un examen multidisciplinaire exhaustif en ce qui a trait à la manipulation des eaux résiduaires de l’hydrofracturation, leur traitement, leur réutilisation et leur élimination, en comparant les façons de faire, les réglementations et les politiques qui ont été mises en œuvre dans diverses formations de schistes en Amérique du Nord, ainsi que l’utilisation d’eau douce et la gestion de la demande. Cet examen a pour but de résumer et d’évaluer les connaissances actuelles relatives à la gestion des eaux usées et de cerner les lacunes importantes que les recherches doivent chercher à combler. Pour ce faire, l’équipe procédera d’une part à des entrevues directes avec des intervenants ciblés pour connaître les pratiques actuelles de gestion des eaux usées, et elle collaborera d’autre part avec les responsables de la réglementation pour évaluer la compréhension actuelle et les pratiques par territoire de compétence. Les chercheurs mettront l’accent sur des formations de schiste où la manipulation et le traitement des eaux résiduaires de l’hydrofracturation se font depuis longtemps (Montney, en Colombie-Britannique; Duverney, en Alberta; des formations dans l’Ouest du Canada), ainsi que sur des réserves relativement peu exploitées, mais d’une importance stratégique ailleurs au Canada (Horton Bluff, en Nouvelle-Écosse et Frederick Brook au Nouveau-Brunswick).

La démarche et le plan de travail sont basés sur les trois tâches suivantes : 

  • Pratiques de traitement et d’élimination des eaux résiduaires – examiner les bases de données géocodées de puits en Pennsylvanie, et inclure dans le cadre de cet examen les puits de fracturation hydraulique au Canada
  • Gestion des risques et permis social de fonctionner – examiner à quel point le PSF est une préoccupation explicite dans les bassins; les efforts faits pour obtenir, rehausser ou rétablir le PSF et les preuves que ces efforts ont porté des fruits
  • Régimes politiques et lacunes au sein et entre les divers territoires de compétence – évaluer comment les normes de traitement diffèrent d’un bassin à un autre, quelles sont les principales influences sur les normes actuelles; la corrélation entre les plaintes et les normes et politiques en matière de traitement et l’effet des normes réglementaires sur l’obtention et le maintien du PSF.
Produits

Produits anticipés

  • Préparation d’un rapport complet sur les forces et faiblesses potentielles des politiques et des démarches scientifiques
Résultats

Résultats anticipés

  • Les connaissances générées par le projet seront utilisées dans les secteurs public et privé pour orienter les recherches sur les impacts potentiels de l’hydrofracturation sur l’eau
  • Elles permettront aux responsables de la réglementation, aux utilisateurs et au public en général de mieux comprendre les connaissances actuelles en matière d’hydrofracturation et de gestion des eaux résiduaires
Goss HF 288

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

Greg Goss, professeur, Université de l’Alberta
Daniel Alessi, professeur adjoint, Université de l’Alberta
Joel Gehman, professeur adjoint, Université de l’Alberta
Diana M. Allen, professeure, Université Simon Fraser
Dave Guichon, gestionnaire de projet, Alberta WaterSMART
Jason Brisbois, directeur général, Water Initiative – Université de l’Alberta
Mohamed Gamal El-Din, professeur, Université de l’Alberta

Partenaires

Ministère de l’Environnement et du Développement durable des ressources de l’Alberta
Alberta WaterSMART
BC Oil and Gas Commission
Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brusnwick
Alberta Energy Regulator (organe de réglementation de l’énergie de l’Alberta)

RAPPORT
(disponible en anglais)

 

 

2015 Goss report cover hydraulic fracturing