Le recours à la coproduction de connaissances pour améliorer les approches collaboratives en matière de gouvernance de l’eau

Rob de Loë, PhD et professeur, Université de Waterloo, 2013 - 2014
Enjeu

Les approches collaboratives en matière de gouvernance de l’eau au Canada sont produites par la collaboration de groupes diversifiés de personnes et d’organismes partageant un intérêt commun et dont les efforts permettent de cerner les enjeux et de trouver des solutions. Ce projet abordera les défis liés à la gouvernance de l’eau à partir d’un projet déjà réalisé financé par le RCE :

  • Projet (2008-2012) : La gouvernance liée à la protection de l’eau de source provenant de bassins versants au Canada : Une évaluation nationale – Rob de Loë, Université de Waterloo

Dans le cadre de ce projet, les chercheurs ont effectué une évaluation nationale visant à cerner des lacunes cruciales dans les connaissances et de trouver des solutions liées à la gouvernance pour la protection de l’eau de source. Deux des défis cernés grâce à ce processus et à un atelier subséquent se sont démarqués comme prioritaires :

  • Besoin d’une clarté accrue autour des forces et faiblesses liées à la mise en œuvre d’approches collaboratives en matière de gouvernance de l’eau; et
  • Besoin d’apprendre d’autres instances afin de faciliter l’adoption d’approches collaboratives par le biais d’une meilleure compréhension des facteurs contextuels qui déterminent où, quand, comment et avec qui ces approches collaboratives sont appropriées.

Dans la cadre de ce projet, dirigé par le professeur Rob de Loë, l’équipe abordera ces enjeux par le biais d’un nombre d’initiatives de recherche qui mobilisent les utilisateurs et les partenaires. 

Projet

Afin d’aborder les enjeux cernés relatifs aux approches collaboratives en matière de gouvernance de l’eau, le projet de recherche traversera trois étapes consécutives.

Première étape : Cerner et caractériser le plus grand nombre possible de processus collaboratifs de gouvernance de l’eau au Canada.

Deuxième étape : Engager les gens participant à ces processus dans un dialogue en ligne en vue de clarifier les connaissances existantes et de générer de nouvelles connaissances sur la mise en œuvre d’approches de gouvernance collaborative. Les chercheurs viseront en particulier à clarifier la façon dont les processus collaboratifs peuvent interagir plus efficacement avec d’autres approches en matière de gouvernance, y compris les systèmes de réglementation gouvernementale.

Troisième étape : Un atelier synthèse de deux jours avec les partenaires de projet et les praticiens ayant pris part à la deuxième étape sera axé sur des thèmes cruciaux dégagés du dialogue en ligne. Un des objectifs clés de l’atelier sera d’élaborer un plan d’application des connaissances sur la gouvernance collaborative acquises dans le cadre des discussions de l’atelier et des étapes antérieures.

Produits
  • Des rapports de synthèse résumant le sondage de la deuxième étape
  • Un rapport sur l’application des connaissances résumant les résultats des trois étapes
  • Facilitation d’un atelier de synthèse axé sur l’utilisateur à la fin du projet
Résultats

1)      Une meilleure compréhension, de la part des utilisateurs participants, des points suivants : forces et faiblesses des approches collaboratives, quand les utiliser, et comment aborder les défis de gouvernance liés à leur utilisation.

-          Les participants commencent avec une compréhension réaliste de leurs propres situations respectives; ce projet leur permet de mieux comprendre d’autres situations pertinentes dans lesquelles la collaboration permet d’aborder des problèmes et des opportunités liés à l’eau.

2)      Une capacité accrue, parmi les utilisateurs participants, d’évaluer la pertinence des approches collaboratives en matière de protection de l’eau de source.

-          Les utilisateurs participants acquièrent les compétences nécessaires pour évaluer la pertinence et la convenance d’une gamme d’approches collaboratives.

3)      Engagement et soutien des utilisateurs dans une communauté de pratique autour de la gouvernance collaborative.

-          À la fin du projet, les utilisateurs participants auront interagi les uns avec les autres pendant environ un an.

-          Ils auront échangé par le biais des outils en ligne (dont quelques-uns sont anonymes) et en personne dans le cadre de l’atelier de synthèse à la fin du projet.

-          Cette activité aidera à établir de nouvelles relations susceptibles de mener à des engagements continus après l’atelier.

de-Loe-KA_288.jpg

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

Rob de Loë (chef de projet), Université de Waterloo
Dan Murray, Université de Waterloo
Henning Bjornlund, Université de Lethbridge / University of South Australia
Oliver Brandes, Université de Victoria et POLIS
Sara Edge, Université de Waterloo
Sarah Michaels, Université du Nebraska
John Sinclair, Université du Manitoba
Nigel Watson, Université de Lancaster

Partenaires

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Direction générale des sciences et de la technologie
Alberta Environment and Sustainable Resource Development (ministère albertain de l’Environnement et du Développement durable des ressources)
Centre pour les ressources environnementales autochtones
Conservation Ontario
Fraser Basin Council (Conseil du bassin du Fraser)
Grand River Conservation Authority (Autorité de conservation de la rivière Grand)
Ministère de l’Environnement de l’Ontario, Direction des programmes de protection des sources

RESEARCH SUMMARY

(5-page report)

ENG report cover