Réseau d’application des connaissances relatives à l’eau (Water Knowledge Application Network – WatKan)

William Quinton, professeur agrégé, Université Wilfrid Laurier , 2013 - 2014
Enjeu

Dans l’ensemble des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), un réchauffement sans précédent et des perturbations forestières ont engendré un dégel du pergélisol à grande échelle, donnant lieu à des changements dans l’écosystème. Ces changements ont de vastes incidences pour la société et pour l’environnement. Toutefois, les mécanismes, les modes et les taux de dégel du pergélisol et les rétroactions et transformations conséquentes de l’écosystème sont mal compris, ce qui nuit à la capacité des gestionnaires de bassins hydrographiques de prédire le stockage et le flux de l’eau dans les bassins. Deux projets antérieurs au projet actuel se sont penchés sur ce besoin:

  • Projet 1 (2010-2013) – Understanding and Prediction of Permafrost Thaw Impacts on Northern Water Resources (Comprendre et prédire les impacts du dégel du pergélisol sur les ressources hydriques dans le Nord) : ce projet a permis de cartographier la distribution spatiale du pergélisol discontinu et ses changements au cours des 60 dernières années; de concevoir des modèles des processus hydrologiques sous-jacents aux changements du pergélisol et de développer un modèle des perturbations du pergélisol induites par l’homme. Ces modèles ont été combinés pour prédire la distribution du pergélisol et le débit des rivières. William Quinton, Université Wilfrid Laurier.
  • Projet 2 (2012-2013) – Regional Consortium for Permafrost Ecosystems in Transition (Consortium régional pour les écosystèmes du pergélisol en transition) : les modèles créés dans le cadre du projet 1 ont été testés, améliorés et incorporés dans une même plateforme de modélisation (le modèle hydrologique des régions froides – The Cold Regions Hydrological Model). Un consortium d’intervenants préoccupés par le dégel du pergélisol a ensuite été mis sur pied. William Quinton, Université Wilfrid Laurier. 

Ce projet se fonde sur les connaissances acquises dans le cadre des études susmentionnées. Puisque l’on a constaté que les modèles linéaires traditionnels ne fonctionnent pas bien pour le transfert des connaissances scientifiques, il y a là une occasion de créer des applications de connaissances qui prennent en compte les dimensions sociales de la science dans la gestion des bassins hydrographiques. Le développement de réseaux sociaux entre chercheurs et décideurs augmente les probabilités que les gestionnaires de bassins hydrographiques utilisent l’information scientifique dans leur prise de décision. Par conséquent, en créant un réseau d’application de connaissances relatives à l’eau (Water Knowledge Application Network – WatKAN), la capacité de prédiction est remise entre les mains des décideurs de sorte que les décisions en matière de ressources hydriques peuvent être mises en œuvre avec une confiance accrue.

Projet

La création du réseau WatKAN réunira les générateurs de connaissances, les utilisateurs finaux et les experts en application des connaissances afin de résoudre les problèmes de gestion de bassin hydrographique découlant du dégel du pergélisol. WatKAN sera en fonction dans l’ensemble des T.N.-O., avec une attention particulière portée à l’écozone de la taïga des plaines, une région reconnue internationalement comme décisive sur le plan politique dans le système climatique. 

Voici les objectifs du réseau WatKAN :

  • Consultations communautaires : WatKAN organisera des rencontres dans les communautés de la région de la taïga des plaines ainsi qu’à Yellowknife pour échanger des connaissances sur les impacts du dégel du pergélisol sur les ressources en eau et cerner les besoins des utilisateurs finaux.
  • Adaptation du modèle : les besoins des utilisateurs finaux ayant été cernés, ils seront utilisés pour modifier les outils actuels de prédiction, si nécessaire, et pour développer une interface de modélisation souple avec les communautés locales.
  • Formation des utilisateurs finaux : les communautés d’utilisateurs finaux apprendront comment appliquer le Modèle hydrologique des régions froides (Cold Regions Hydrological Model – CRHM) afin de guider leur gestion du bassin hydrographique. Les principaux utilisateurs finaux sont notamment le gouvernement des T.N.-O., les organismes fédéraux qui interviennent dans les processus de réglementation, les communautés locales, dont celles des Premières nations, et l’Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie. Une formation bilatérale permettra d’apporter des renseignements complémentaires recueillis lors des consultations communautaires en fournissant une rétroaction additionnelle.
  • Application : Les capacités de modélisation seront remises aux intervenants locaux pour que les communautés puissent examiner les bénéfices hydrologiques de leurs propres stratégies locales d’adaptation au dégel et à la disparition du pergélisol. Le réseau WatKAN offrira de l’assistance pour examiner les résultats des scénarios, évaluer les incertitudes connexes et combler le manque de connaissances.
Produits

Les produits sont à venir puisque ce projet en est à ses débuts. Prière de consulter de nouveau cette page pour de plus amples informations.

Résultats

En 2009, le gouvernement des T.N.-O. a publié une demande de recherche sur les ressources hydriques. Les projets 1 et 2 ont constitué une réponse directe à cette demande. Le sujet de la discussion a depuis évolué vers la nécessité d’appliquer les connaissances et les outils connexes d’aide à la décision, et c’est ce que cherche à satisfaire le présent projet. Le réseau WatKAN permettra de réduire l’incertitude concernant l’éventuelle disponibilité et la qualité future des ressources hydriques dans le Nord résultant du dégel du pergélisol. Il fournira une base scientifique rigoureuse pour les stratégies de gestion en contribuant aux composantes suivantes de la gestion des bassins hydrographiques: 

  • Compréhension et prédiction des changements à long terme des ressources hydriques découlant du dégel du pergélisol
  • Compréhension et prédiction des changements à court terme aux ressources hydriques en réaction aux événements hydrologiques, comme les précipitations et inondations printanières 

L’application des connaissances au sein du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest se centrera sur la mise en œuvre de :

a)      Une stratégie de gestion de l’eau;

b)      Un cadre d’adaptation aux changements climatiques;

c)       Une stratégie pour le renouvellement forestier 

Les applications du réseau WatKAN deviendront encore plus pertinentes à la gestion des bassins hydrographiques dans les T.N.-O., alors que le réchauffement climatique sans précédent et le développement industriel affecteront de plus en plus l’utilisation et la réutilisation de l’eau pour les activités telles que l’approvisionnement en eau potable, la production hydroélectrique, l’usage industriel de l’eau et le traitement des eaux usées. 

Quinton-KA_288.jpg

Équipe de Recherche et Partenaires:

Équipe de Recherche

William Quinton, professeur agrégé, Université Wilfrid Laurier
Jennifer Baltzer, professeure agrégée, Université Wilfrid Laurier
Patricia Gober, professeure, Université de la Saskatchewan
Philip Marsh, professeur, Université Wilfrid Laurier
Deborah MacLatchy, vice-rectrice des affaires universitaires et doyenne, Université Wilfrid Laurier
John Pomeroy, professeur, Université de la Saskatchewan
Howard Wheater, professeur, Université de la Saskatchewan

Partenaires

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Centre for Indigenous Environmental Resources

RESEARCH SUMMARY

(5-page report)

 

CWN EN Quinton WEPGN 2016 cover